Grimper quand c’est mouillé = danger ⚠️

Coquibus sous la pluie

Comme vous, on a vu la météo des prochains jours, et c’est pas foufou. Mais quand on a goûté aux joies de la grimpe, on n’a plus qu’une idée en tête : aller tâter du rocher, si l’on a la chance de pouvoir pratiquer en extérieur. Et on connaît les bellifontain.es qui n’en peuvent plus d’attendre que la pluie s’arrête avant de se ruer sur les blocs à peine secs.

Sauf que s’ils n’en n’ont pas forcément l’air, les rochers sont fragiles…

Au-delà de l’adhérence qui ne sera pas maximale (« ça glisse ! » #excusedegrimpeur), le risque de casse des prises est multiplié quand le grès est humide. Votre sécurité est compromise et cela favorise l’érosion des sites.

Le mieux est d’attendre que le soleil sèche les voies avant de retourner grimper. En attendant, il y a plein d’autres façons de profiter de la forêt qui elle aussi a besoin d’eau ! Et ça permet aux plus mordu.es de récupérer un peu entre deux sessions. Pour les plus impatient.es, certaines salles sont encore ouvertes, et celles qui ne le sont pas encore réouvriront leurs portes dès le 9 juin !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :